fbpx

Vous souhaitez créer votre entreprise et vous avez besoin de vous former sur certains outils pour que votre projet tienne la route ? Pour financer votre formation professionnelle, il existe des prises en charge financières très avantageuses comme le CPF. On vous dit tout !

La prise en charge du coût de la formation par le CPF

En tant que salarié, vous avez cumulé au cours de vos précédents emplois, des droits à la formation. Autrefois regroupés dans le DIF (droit individuel à la formation), ces droits sont désormais accessibles depuis votre CPF (compte personnel de formation). On vous explique comment utiliser ce crédit disponible sur votre CPF pour lancer votre entreprise !

Qu’est-ce que le CPF ?

En 2013, une réforme gouvernementale a voulu donner l’accès aux salariés à des formations professionnelles. C’est ainsi que la loi « sur la liberté de choisir son avenir professionnel » a créé le CPF, compte personnel de formation.

Depuis janvier 2014, le CPF est donc venu remplacer le DIF. Le CPF représente un capital personnel au salarié qui lui permet de financer diverses formations professionnelles. L’objectif étant de permettre à tout employé d’avoir accès à une évolution professionnelle, voire une reconversion ou encore le lancement ou la reprise d’une entreprise.

entreprise

Le financement des formations certifiantes uniquement

Mais commentlancer son entreprise grâce à son CPF Le CPF ne permet malheureusement pas de financer toutes les formations possibles. En effet, avec la loi de 2013, et l’instauration de ce compte personnel de formation, le gouvernement a voulu orienter les salariés uniquement vers des formations certifiantes.

Ainsi, contrairement au DIF, le CPF ne finance plus toutes les formations disponibles. En pratique, uniquement les formations inscrites au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles) sont éligibles à un financement via votre CPF.

Dans cette liste, il existe néanmoins une importante variété de formations. Votre CPF vous donne l’accès à n’importe laquelle d’entre elles, sans avoir besoin de l’accord de votre employeur.

Vous pouvez ainsi suivre la formation de votre choix pour vous former à différents outils, telles que les formations du web, en marketing ou encore en commerce, vous permettant de prendre votre indépendance en lançant votre entreprise.

Une exception est cependant prévue pour les créateurs et repreneurs d’entreprises : les formations non certifiantes mais destinées aux entrepreneurs peuvent être exceptionnellement financées par le CPF.

Le montant disponible sur le CPF

Les formations certifiantes représentent cependant un certain coût. Ainsi, il est primordial de se renseigner sur la somme disponible sur son CPF avant de réserver une formation.

En effet, contrairement au DIF qui était alimenté en heures, le CPF est alimenté en euros depuis 2019. Alors que le DIF prévoyait un accès à 20h par an de formation pour un salarié, le CPF prévoit 500 euros par an. Au même titre que le DIF qui était plafonné à 120 heure, le CPF est lui plafonné à 5000 euros.

Cependant, pour les salariés non qualifiés, dont le niveau d’études est inférieur au CAP, ce montant a été revu à la hausse. Ainsi, ils peuvent cumuler 800 euros par an, et leur plafond est alors prévu à 8000 euros pour leur permettre un plus large accès à la formation.

Les financements complémentaires

Si votre CPF ne vous permet pas de financer intégralement votre formation professionnelle, il est cependant possible de profiter de financements complémentaires.

En effet, si vous avez quitté votre précédent emploi et que vous êtes actuellement au chômage, sachez que Pôle Emploi prévoit une aide supplémentaire : l’aide individuelle à la formation. Elle permet de prendre en charge une partie de votre formation si elle rentre dans le projet professionnel établi avec votre conseiller.